ACCUEIL

ACTUALITE

Ebola : un diplomate salue la décision du Sénégal d'ouvrir un corridor humanitaire
Ajouté le : 10/09/2014 - 12h:40 / Source : aps

Dakar, 10 sept (APS) – L'ambassadeur de Grande-Bretagne au Sénégal John Marshall salue "le leadership dont le Sénégal a fait montre dans la région en acceptant la mise en place d'un corridor aérien humanitaire à partir de Dakar", dans le cadre de l'assistance aux personnes par l'épidémie à virus Ebola.

"L'ampleur de cette épidémie d'Ebola est sans précédent et exige que la communauté internationale fasse tout son possible pour aider les pays touchés", déclare John Marshall, dans un communiqué transmis à l'APS.

"Nous saluons le leadership dont le Sénégal a fait montre dans la région en acceptant la mise en place d'un corridor aérien humanitaire à partir de Dakar", a-t-il ajouté.

Le Sénégal a décidé d'ouvrir un corridor humanitaire, afin de permettre aux organisations humanitaires de "porter assistance'' aux pays de la sous-région touchés par la fièvre hémorragique à virus Ebola, a annonce lundi le ministère de la Santé et de l'Action sociale.

Des organisations humanitaires avaient invité le Sénégal à ouvrir un corridor humanitaire, dans le but de faire de Dakar une base régionale pour pouvoir acheminer dans les trois pays touchés les équipes médicales obligées de faire des rotations, le matériel et l'aide alimentaire urgente.

Tous les bureaux régionaux des organisations de l'ONU, ainsi que des ONG comme MSF, sont en effet installés à Dakar.

Selon le communiqué, des militaires et experts humanitaires britanniques mettront en place un centre de traitement médical destiné aux victimes de l'épidémie d'Ebola en Sierra Léone, a-t-on appris de source diplomatique à Dakar.

Selon la même source, "l'infrastructure composée de 62 lits sera construite expressément à cette fin et exploitée par des ingénieurs militaires et le personnel médical". La phase initiale sera exécutée et l'infrastructure opérationnelle dans un délai de huit semaines, précise le texte.

Le diplomate souligne qu'en plus du nouveau centre de traitement à proximité de Freetown, le Royaume-Uni a engagé 5 millions de livres sterling au profit de partenaires tels que l'OMS, la Croix-Rouge ou Médecins Sans Frontières.

"Ce financement permet de fournir de meilleures informations en matière de santé notamment les annonces aux communautés rurales éloignées - afin qu'elles sachent comment éviter de contracter la maladie", explique M. Marshall.

Cela permettra également "de renforcer les investigations, la surveillance et la traçabilité de nouveaux cas d'Ebola et de combler des lacunes majeures au sein du personnel de première ligne en octroyant des aides financières aux cliniciens et autres experts", ajoute t-il.

La fièvre hémorragique Ebola a entraîné la mort de 2.288 personnes en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone, les trois pays les plus touchés par l'épidémie, selon un bilan publié mardi par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

La même source signale que 4.269 personnes ont été infectées par le virus Ebola, dans ces trois pays d'Afrique de l'Ouest, de février à ce jour.

Selon l'OMS, 47% des décès signalés et 49% des cas de fièvre Ebola dénombrés l'ont été "lors de ces 21 derniers jours".

(917) 493-8950/(917) 493-8952
(917) 493-8953
115 W 116th street, NY 10026
Ambassade à Washington Cliquez pour nous écrire
© Copyright Consulat Général du Sénégal à New York, Mai 2014